Nos fleurs de CBD sont enfin en ligne Nos fleurs de CBD sont enfin en ligne Nos fleurs de CBD sont enfin en ligne

La signification du 420

Artikel teilen

420 : SA SIGNIFICATION ?

La signification du 420, on se l’est tous déjà demandé. Alors aujourd’hui, on vous éclaire sur la signification du 420.

Le 420, 4:20 ou 4/20 est une expression venant directement d’Amérique du Nord. Elle fait référence à la consommation de cannabis, les produits dérivés de cette plante ainsi que toute la culture autour de celle-ci. Littéralement “4/20” désigne l’heure de la journée : 4 h 20 de l’après-midi (16h20), où il est le plus propice pour fumer un joint. Le 4/20 représente aussi l’appellation des divers rassemblements ayant eu lieu dans différentes villes à travers le monde à 16 h 20 le 20 avril. Les manifestants revendiquent la légalisation du cannabis et la promotion de la recherche et développement autour de cette plante.

Au-delà des aspects culturels, environnementaux, etc, la journée du 420 soulève surtout d’importants débats politiques autour de la légalisation du cannabis. Elle est devenue la “campagne du 420”, initiant des mouvements de protestations contre les politiques publiques anti-légalisation. La journée du 420 est l’occasion, chaque année, de rappeler cette lutte et aux Etats-Unis, de faire pression sur le Congrès américain pour lancer un mouvement de réforme de la politique publique sur la politique anti-légalisation. 

LES ORIGINES

Plusieurs thèses gravitent autour de l’origine de cette fameuse date. L’histoire la plus répandue est la suivante : la journée du 420 remonterait au début des années 70. Un groupe d’adolescents avait l’habitude de se réunir tous les jours après les cours, à 4h20 de l’après-midi (16h20) pour fumer un joint sous la statue Pasteur à San Rafael en Californie.

Il y a une autre anecdote à souligner autour de cette théorie : l’un de ces jeunes connaissait Phil Lesh (bassiste du groupe de rock des Greatful Dead) qui était très actif dans le développement des contre-cultures américaines, et était notamment apprécié des consommateurs de cannabis. Ce groupe a été la source d’inspiration de certains noms de variétés de cannabis tels que Deadhead OG, Casey Jones, etc. Aujourd’hui encore, beaucoup d’Américains ont pris l’habitude de se réunir à cette heure-ci pour fumer et la journée du 20 avril à 4h20 est devenue un symbole de la contre-culture. 

QUE SE PASSE-T-IL LE 20 AVRIL ? 

La signification du 420 passe bien évidemment par divers événements qui ont lieu au cours de cette journée de différentes natures : manifestations politiques, festivals de musique, théâtre de rue, etc. Toute sorte de démonstration est acceptée tant que cela touche directement ou indirectement le sujet du cannabis, par exemple : sa légalisation, la recherche médicale, la culture générale autour de cette plante, etc.

Lors de ces évènements, on retrouve plusieurs profils de participants. On y retrouve aussi bien des défenseurs plutôt jeunes qui militent pour la légalisation du cannabis, que des groupements plus importants soulevant des motifs plus sérieux notamment politiques ou sanitaires. En effet, les associations de défense du cannabis profitent de cette journée pour faire de la représentation afin d’informer davantage le grand public sur la plante et ses dérivés et par conséquent provoquer une réaction auprès des politiques pour réfléchir à des réformes en matière de légalisation. Certains partis politiques prennent aussi part à ces manifestations pour protester contre les politiques actuelles. On retrouve aussi des entreprises impliquées directement dans cette industrie contribuant au développement du secteur et qui viennent la plupart du temps, pour défendre leurs intérêts financiers.

ÉTATS DES LIEUX SUR LA SITUATION EN FRANCE 


En France, le dernier rapport parlementaire sur
la réglementation et l’impact des différents usages du cannabis recommande de légaliser le cannabis et de l’encadrer afin de protéger la population. En effet, la France a le taux le plus élevé d’Europe en matière de consommation de cannabis, en particulier chez les jeunes.

Voici quelques chiffres pour mieux comprendre (1) :
– la consommation française de cannabis représente 80% de la consommation des drogues de manière générale.

10% de la population entre 14 et 64 ans consomme du cannabis au moins une fois par an, et environ 3% d’entre eux de façon quotidienne. 

– Les jeunes français de 16 -17 ans sont en tête des consommateurs en Europe.

– Près de 18 millions de Français ont déjà expérimenté le cannabis au cours de leur vie. 

Ces données semblent assez paradoxales lorsque l’on sait que fumer du cannabis est parfaitement illégal et que la législation s’est durcie au cours de ces dernières années. 

DÉPÉNALISER VS LÉGALISER 


La dépénalisation consiste en la suppression des sanctions pénales encourues pour certains actes. De ce fait, la consommation de cannabis ne donnerait plus lieu à des poursuites pénales ni à des sanctions associées. 

La légalisation consiste à rendre une action légale dans un certain cadre imposé par les législateurs. La consommation de cannabis serait donc autorisée et actée par la loi et son usage serait encadré par les pouvoirs publics. 

La différence entre ces deux termes est importante à comprendre. En d’autres termes,  légaliser permet d’encadrer légalement et restrictivement une action ou un produit, tandis que dépénaliser signifie que l’État ne peut plus poursuivre et sanctionner pénalement une action ou l’usage d’un produit. (2) 


POURQUOI ÊTRE EN FAVEUR DE LA LÉGALISATION ? 

  • Sur le plan de la sécurité et de la justice : 

Les services de police sont toujours très occupés par ce genre d’affaires. La méthode répressive ne semble pas suffisante car en réalité un grand réseau de criminalité s’est mis en place depuis des décennies et le trafic n’a fait que s’amplifier au cours de ces dernières années. Les interventions ne sont pas suffisantes pour contrer les nombreux gros points de deals et arrêter ce marché noir. Ce marché parallèle entraîne aussi d’autres types de crimes et délits et contribue à une hausse des violences de manière globale.


Ce problème a des retentissements sur la santé publique notamment chez les jeunes car les taux de THC ne sont pas encadrés et pour une certaine quantité achetée, ces taux sont souvent trop élevés et la qualité globale du produit est douteux. 

  • Sur le plan financier : 

Le marché du chanvre est en pleine expansion depuis quelques années et s’avère être une bonne source de revenus. En Suisse, les pouvoirs publics ont choisi de ne pas suivre une politique répressive. Le marché du chanvre est régulé et offre des produits à faible teneur en THC. Ce nouveau marché a permis la création d’emplois, et généré des revenus directement imposables bénéfiques pour la société. 

  • Prévention et éducation plutôt que répression : 

La conduite politique de ces dernières années a été plutôt en faveur de la répression de l’usage du cannabis renforçant les activités criminelles autour de ceci. 

La consommation de cannabis, notamment chez les jeunes, crée un réel problème sanitaire car elle peut entraver la concentration et l’apprentissage, empêcher le bon développement neuronal du cerveau et dans des cas plus extrêmes, déclencher plus tard certaines maladies mentales. Le dernier rapport sur le cannabis explique que la consommation de cannabis chez les jeunes augmente le risque de plus de 50% de développer une forme de schizophrénie, des troubles dépressifs et des problèmes d’anxiété.

  • Encadrer la consommation par la loi : 

Lors d’une enquête, sur 250 000 personnes interrogées, 80% étaient en faveur de la légalisation.

D’une part, la modification de la législation obligerait les pouvoirs publics à établir quels types de  publicités seraient admises ou non, définir précisément les lieux de consommation et les lieux d’interdiction, et  restreindre l’accès pour les mineurs. Poser un cadre légal permettrait aussi de mener des campagnes de prévention contre l’addiction et d’accompagner les personnes addictes dans un processus de guérison. 

Enfin, l’autre grand argument déjà abordé est de faire baisser drastiquement le taux de criminalité lié à la vente de cannabis, et par conséquent, d’endiguer le marché noir pour ne pas que celui-ci s’impose comme étant dominant notamment en matière de prix, de marketing, d’image “esthétique” du cannabis, etc.  La vente illégale de cannabis constitue un des principaux moyens de financement pour les organisations criminelles. Entraver une branche importante du financement de ces organisations, c’est déjà les obliger à mettre un genou à terre et une première étape dans la lutte contre leurs activités illégales.

 

LA PARTICIPATION DE HEMPROUTINE À LA JOURNÉE DU 420  

En cette journée spéciale pour Hemproutine, nous avons tenu absolument à participer à cet évènement. En effet, Hemproutine s’aligne en tout point sur la légalisation du cannabis. Nous avons participé à la grande manifestation qui s’est tenue sur une des places les plus symboliques à Berlin : Brandenburger Tor. Des centaines de personnes étaient réunies et nous avons eu l’occasion de distribuer des échantillons de nos huiles et d’échanger avec les participants sur la culture du cannabis, leur opinion quant au business autour du chanvre en tant que consommateurs, etc.


 

(1).https://information.tv5monde.com/info/sante-le-dernier-rapport-parlementaire-francais-sur-le-cannabis-recommande-sa-legalisation

(2) Signification du 420 : la journée mondiale du cannabis (20 avril) (weedy.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Trustpilot